LE CHAT FOIN
Spectacles

Spectacles

Actuellement

Les détaché.e.s

Jean a 35 ans, il est en prison. Pour la première fois en 12 ans sa mère, Claude, vient lui rendre visite. Ces retrouvailles vont nous plonger dans leur histoire faite de carences, de violences et de honte. Des éclats de vie, de petites fenêtres sur le parcours d’une cellule familiale, qui questionnent en filigrane : pourquoi en arrive-t’on à commettre l’innommable ? Et y a-t’il un pourquoi ?


Qui suis-je ?

Qui-suis-je ?  C’est le parcours de Vincent, un élève de 3ème, au physique « d’endive », qui va mettre une année à prendre conscience de son homosexualité. 


La Hchouma

Comment vivre son homosexualité quand on est aîné d’une famille marocaine, musulmane, pauvre et nombreuse ? Mais surtout, comment s’épanouir quand on grandit dans des cités de banlieue où la virilité est la valeur suprême et où règne la loi du plus fort ?


Le jour du slip / Je porte la culotte

La journée étrange de deux enfants qui se retrouvent projetés dans le genre opposé, à l’âge où les identités masculines et féminines s’affirment, dans la cour de l’école mais aussi dans les attitudes des adultes.


Flaubert, Super-Éros

Une bibliothécaire d’une petite ville se réjouit d’accueillir Super-Éros, le spécialiste de Flaubert, un personnage extravagant et très érudit. Pour lire La Correspondance de Flaubert, elle a engagé une comédienne féministe et engagée qui n’a pas sa langue dans sa poche. La découverte de la censure et des propos très crus de Flaubert vont très vite faire prendre une nouvelle tournure à cette lecture et soulever un débat très actuel: peut-on dissocier l’homme de l’artiste ?


Archives

Loveless

Printemps 1974 à Lyon dans la région lyonnaise, plusieurs cadavres de prostituées sont découverts.
Ces meurtres déclenchent une telle émotion dans le milieu des prostituées qu’au mois de juin se tient une réunion rassemblant une cinquantaine de personnes : prostituées, avocats, militants du Nid, journalistes. De cette réunion émane un certain nombre de revendications demandant la possibilité d’exercer la profession de prostituée avec plus de sécurité.


Légendes de la forêt viennoise

Comédie populaire, à la croisée entre l’opérette et le drame, théâtre de troupe, théâtre musical et engagé. La pièce réinterroge le « vivre ensemble » dans ce monde individualiste. Comme toujours chez Horváth, la pièce possède une dimension politique et une dimension intime.


L’apprenti

Un jeune garçon de 12 ans marqué par l’absence de son père décide de se trouver un père de substitution. De sa fenêtre, il va jeter son dévolu sur Pascal, un homme sans enfant. Comment va se passer leur rencontre ? Comment va évoluer leur relation au fil d’une année entière ? 


L’affaire de la rue de Lourcine

L’affaire de la rue de Lourcine est un ovni théâtral qui est plus proche du théâtre de l’absurde et de Kafka que du vaudeville. Dans cette œuvre, la mécanique du rire va être au service de la mécanique de la peur et servir à décrire l’Empire déclinant, perdant ses repères et se déshumanisant.


Les Larmes amères de Petra Von Kant

Entre 1968  et 1982, Fassbinder produit une œuvre effrénée qualifiée de « balzacienne » qui ne pose qu’une seule et même question : « Comment l’humanité a-t-elle pu en arriver au IIIème Reich ? ». 


Le village en flammes

Dans un petit village espagnol, les habitants de la bourgade de Fuente Ovejùna située en Castille, meurent de faim. Le Commandeur vit dans un luxe indécent, supprime les marchés et abuse du droit de cuissage tout en maintenant le peuple dans la peur et la pauvreté. La colère gronde. Les citoyens ont perdu confiance dans leur Etat et dans sa capacité à faire réellement respecter la justice, les habitants apprennent à ne compter que sur eux-mêmes, au risque de sombrer collectivement dans l’horreur. Le peuple fera la justice selon sa conscience d’Homme.


Ma vie est une histoire vraie

Ma vie est une histoire vraie raconte le parcours d’Hélène, une jeune comédienne et chanteuse. qui se lance dans le métier, pleine d’envie, de feu et de rêves. Hélène, c’est le genre de personnage romantique, à qui il arrive toujours le plus improbable. 


Le tableau

Cette pièce en un acte se passe juste avant la Perestroïka. C’est la fin d’une époque. C’est l’histoire de deux mondes qui se rencontrent. Un ingénieur persuadé qu’il n’a rien à voir avec le monde de l’Art va prendre conscience que celui-ci fait partie de sa vie. Le Tableau, c’est l’histoire d’une réconciliation. Une fable à la fois drôle, grinçante, philosophique et satirique où il s’agit de se réconcilier avec ses rêves déçus, se réconcilier avec soi-même, avec ses paradoxes, accueillir son génie et sa médiocrité.


Drink me, Dream me

Si Alice au pays des merveilles est un hymne à l’enfance et à l’innocence, De l’autre côté du miroir, publié 9 ans plus tard, raconte la perte de ce paradis. Et entre les deux «quelqu’un a tué quelque chose». C’est à cet endroit-là que se situe Drink me, Dream me. Débarrassé de son imagerie enfantine, le conte devient une sorte de film de Woody Allen, Alice prend des allures d’Hamlet pour se demander si «Vivre ne serait qu’un rêve ?» et s’interroger sur «Comment exister dans ce monde ?», qui plus est dans ce monde moderne qui se dématérialise et où s’abolissent les notions d’espace et de temps. 


Le baiser de la femme araignée

Dans une prison de Buenos Aires, pendant la dictature, deux hommes partagent une même cellule : Molina, homosexuel condamné pour détournement de mineurs. Et Valentin, prisonnier politique
soustrait à la guérilla par la police argentine. Ces deux hommes distraient leur solitude par le récit de films que Molina fait à Valentin.


L’Île de Tulipatan

Romboïdal, grand sénéchal de Cacatois XXII, très autoritaire souverain de l’île se désole que sa fille Hermosa soit si peu féminine. Romboïdal  reçoit la visite de son maître: le roi Cacatois et de son fils, le peu viril prince Alexis. Mais, voilà qu’Hermosa s’avise de pousser Alexis à la demander en mariage! Pour empêcher cela, l’épouse du sénéchal, est obligée d’avouer à sa «  fille » qu’il est un fils – sa mère a voulu le soustraire au service militaire. Pour les mêmes raisons, Romboïdal explique à Alexis qu’il est en réalité une fille, déclarée à l’époque comme garçon à l’état civil pour ne pas décourager son maître, privé d’héritier mâle.


L’enlèvement au sérail 

« Je suis née pour être libre! » dit Blonde à Osmin au début de l’acte II. Oui mais voilà,  « ici ou ailleurs,  une femme est une femme », et si en Turquie  la femme est une « marchandise que l’on donne », il semble qu’en Europe elle soit comme un dû que l’on vient récupérer.